Journée de la femme : Virginie de Neuville invitée à témoigner

Journée de la femme et témoignage de Virginie de Neuville
Daniel Canepa, préfet de la région d’Ile-de-France, préfet de Paris, a souhaité rendre hommage, lundi 7 mars 2011, en avant-première de la Journée Internationale des Femmes, à 6 femmes créatrices d’entreprise et pionnières dans l’innovation en Ile-de-France, en organisant en leur honneur et en présence des présidentes de plusieurs réseaux associatifs (Ile-de-France Active, Scientipôle Initiative, Action’Elles, Force Femme, Paris Pionnières) impliquées dans l’accompagnement et le soutien financier des femmes chefs d’entreprises, une réception à l’Hôtel de Noirmoutier, résidence du préfet.

 

Le préfet a salué à cette occasion le parcours exemplaire de ses invitées et plus particulièrement des 6 femmes mises à l’honneur :

* Laurence Zebus Jones, directrice de « Paris Initiative Entreprise », principale structure d’aide à la création d’entreprise à Paris ; * Catherine Dang-Monnier, créatrice de la Société « 4 N », société éditrice d’un service mobile de télévision intitulé « my 4 n. TV/my foreign TV », consistant en la distribution sur les téléphones mobiles de chaînes de télévision étrangères, ainsi que de contenus audiovisuels en langue étrangère ; * Sophie Mallebranche, créatrice de l’entreprise « Matériel Design Group », qui développe des matières innovantes en métal à destination des prescripteurs en architecture et décoration ; * Inès Birlouez-Aragon, créatrice de l’entreprise innovante Spectralys Innovation qui a mis au point un capteur optique (dénommé Fluoralys) permettant aux industriels de se mettre en conformité avec les futures normes sanitaires ; * Virginie de Neuville, créatrice de l’entreprise Deléage Expansion, dont l’activité repose sur la fabrication de signalétique de l’événementiel et la production d’outils de visualisation pour stands professionnels ; * Anne Charpy, créatrice du GIP d’Evry en 2001, directrice du GIP de Grigny entre 2006 et 2010, engagée depuis une année dans un projet de création associative en lien avec ANTROPIA incubateur social de l’ESSEC : le projet Voisin Malin qui propose un réseau de service avec les habitants des quartiers populaires ayant pour objectif de faciliter le lien entre les acteurs des territoires (familles exclues) et leurs clients ou usagers (bailleurs sociaux, entreprises et services publics, collectivités…).

Le préfet a rappelé l’importance du travail et de l’implication des réseaux associatifs qui contribuent à faciliter et soutenir la création d’entreprise au féminin : il existe désormais des réseaux de femmes chefs d’entreprise, et des structures d’aides spécifiquement féminines qui permettent, avec leurs spécificités propres, aux créatrices de disposer d’un large panel de services allant de l’information au conseil, en passant par l’accompagnement, et le soutien notamment financier.

L’Etat met tout en œuvre, pour sa part, pour aider les femmes à franchir le cap de l’entreprenariat au travers notamment du Fond de Garantie à l’Initiative des Femmes (FGIG) créé en 1989, le dispositif NACRE dont l’objectif est de donner aux bénéficiaires les meilleures chances de réussite, le prêt à la création d’entreprise (PCE) d’OSEO, Etablissement public national qui accompagne les entreprises aux étapes clés de leur développement.

Les Fonds européens concourent également au financement de projets innovants en facilitant notamment la création d’activité, en favorisant aussi le développement d’entreprises innovantes.